DrinkSense logo  GameSense logo

Faits, conseils et ressources sur le cannabis

Faits, conseils et ressources sur le cannabis

La consommation du cannabis est un choix personnel, et si c’est votre choix, nous voulons vous fournir les lignes directrices liées à un usage à faible risque du cannabis, quelques-uns des effets potentiels sur la santé qu’il faut connaître et des conseils pour discuter avec vos enfants du cannabis. 

 

Le cannabis et votre santé

Connaissez les effets sur la santé

  • Après l’alcool, le cannabis est la substance psychoactive la plus utilisée au Canada. Les utilisateurs de ce produit doivent connaître les effets potentiels sur la santé qu’occasionne son utilisation.
  • Un mélange d’alcool et de cannabis occasionnera probablement un affaiblissement des facultés plus important que lorsque ces produits sont consommés individuellement. Ce mélange peut accroître vos risques de vivre une expérience négative.
  • En outre, il est important de connaître les effets que le cannabis peut avoir sur vos médicaments sur ordonnance. Interrogez toujours votre médecin et votre pharmacien pour savoir la façon dont le cannabis pourrait interagir avec vos médicaments sur ordonnance avant d’utiliser les deux produits.

 

Santé mentale

  • La consommation chronique de cannabis est liée à de légers déficits cognitifs et à un risque accru de psychose.
  • Les personnes qui consomment du cannabis – spécialement celles qui débutent au moment de l’adolescence et qui l’utilisent fréquemment – courent un risque accru de psychose et de symptômes psychotiques. Des recherches indiquent que le risque est accru chez les personnes qui consomment les produits du cannabis avec un taux élevé de THC.
  • Celles qui ont déjà tendance à faire des psychoses (p. ex. un membre de la famille souffre peut-être de psychose) ont spécialement un risque élevé de développer des psychoses en consommant du cannabis.
  • La consommation chronique de cannabis a été liée à la dépression, à l’anxiété et aux comportements suicidaires, mais à ce point-ci, nous ne disposons pas suffisamment de preuves démontrant que la consommation de cannabis peut causer ces résultats en matière de santé mentale.

 

Cannabis et effets respiratoires

  • Fumer du cannabis de façon fréquente a été lié de façon uniforme à une plus grande fréquence de toux et de problèmes respiratoires.
  • Les recherches indiquent que le fait de fumer du cannabis peut être même plus dommageable pour les voies respiratoires et les poumons d’une personne que de fumer du tabac, étant donné que le fait de fumer du cannabis suppose souvent une fumée non filtrée, des bouffées plus importantes, des inhalations plus profondes et des retenues plus longues de la respiration.

 

Consommation du cannabis pendant la grossesse

  • Une consommation importante de cannabis pendant la grossesse touche de façon négative le fonctionnement cognitif des enfants et leur santé mentale et peut augmenter la probabilité d’une consommation future de substances.

 

Cannabis et conduite automobile

  • Le cannabis peut avoir une incidence négative sur le comportement du conducteur et doubler les risques de collision. Ne conduisez jamais avec vos facultés affaiblies.

 

Restez informé : visitez www.ccsa.ca and https://makeconnections.ca/links/cannabis-information-resources/ for more information.

Télécharger le fichier PDF (en anglais)

 

Le cannabis et vos adolescents

Discuter avec vos enfants du cannabis n’exige pas une longue conversation de style magistrale. En fait, plusieurs petites causeries sur le cannabis avec votre adolescent peuvent aussi avoir une incidence positive sur leur prise de décision.

Avec nos vies occupées, il peut quelquefois nous paraître difficile de trouver le temps de discuter du cannabis ou de l’alcool. Toutefois, les occasions d’avoir une discussion rapide se présentent plus souvent que nous ne le pensons. Cherchez à prendre quelques minutes lorsque vous conduisez à la maison sur la route du retour après un événement sportif ou un entraînement d’équipe, lorsque vous êtes à table pour le souper ou peut-être lorsque vous regardez une émission de télévision dans laquelle on consomme du cannabis; ce sont toutes d’excellentes occasions de « casser la glace » et de laisser savoir à votre adolescent qu’il est tout à fait acceptable de discuter de la consommation de cannabis.

N’hésitez pas ou ne vous sentez pas mal à l’aise d’en discuter; il est fort probable que votre adolescent cherche aussi à aborder le sujet, mais craint peut-être de vous poser des questions. Si vous en faites un sujet de conversation où l’on peut se sentir à l’aise de discuter, il est plus probable que votre adolescent vous posera les questions qu’il a vraiment en tête.

Cela ne nuit pas d’être prêt pour ces petites discussions. Il existe un grand nombre d’excellentes ressources pour aider à instruire les parents sur la consommation de cannabis et les adolescents. Nous en avons sélectionné quelques­unes pour vous aider à démarrer.

Vérifiez les ressources suivantes :

Parent Action Pack
www.parentactionpack.ca

The Effects of Cannabis Use During Adolescence
www.ccsa.ca/Eng/topics/Marijuana

What Canadian Youth Think about Cannabis
www.ccsa.ca/Eng/topics/Marijuana

Cannabis Talk Kit
https://www.drugfreekidscanada.org/drug-info/cannabis/

Rappelez-vous, la pression des camarades peut exercer une influence puissante sur votre adolescent. Il y a de fortes chances qu’il cherche à obtenir votre soutien pour combattre cette pression de son environnement.

Lorsque vous discutez du cannabis avec vos enfants, avisez-les de ce qui suit :

  • la consommation précoce et fréquente de cannabis peut avoir une incidence négative sur leur cerveau et leur comportement;
  • retarder l’initiation à la consommation de cannabis peut aider à prévenir quelques­uns des effets nuisibles associés à la consommation de cannabis;
  • en dépit de ce que vous racontent vos amis, la plupart des adolescents ne consomment pas de cannabis.

Faits sur les jeunes et le cannabis

  • Les jeunes commencent habituellement à consommer du cannabis entre 15 et 16 ans. Une discussion sur le cannabis avant cet âge peut les aider à prendre des décisions éclairées.
  • Les amis de votre adolescent peuvent leur faire croire que tout le monde consomme du cannabis; toutefois, les faits démontrent que seulement 23 % des jeunes âgés de 15 à 24 ans ont consommé du cannabis en 2013.
  • Cela signifie que 75 % des jeunes dans ce groupe d’âge n’en ont pas consommé. Votre adolescent pourrait être réconforté de savoir que la majorité des jeunes n’en consomment pas.

Faits et fiction

Preuve : La consommation précoce et régulière de marijuana (cannabis) peut avoir une incidence sur le développement du cerveau de l’adolescent et elle est liée à des problèmes de santé mentale.
Preuve : la consommation régulière de marijuana (cannabis) affaiblit la pensée, l’attention et la mémoire.
Preuve : 1 adolescent sur 6 qui consomme de la marijuana (cannabis) peut développer un trouble lié à la consommation de cannabis.

Restez informé : visitez www.ccsa.ca and https://makeconnections.ca/links/cannabis-information-resources/ for more information.

Télécharger le fichier PDF (en anglais)

 

Recommandations canadiennes pour l’usage du cannabis à moindre risque

Remerciements

Les Recommandations pour l’usage du cannabis à moindre risque (RUCMR) sont le résultat d’un projet d’intervention fondé sur les connaissances scientifiques les plus fiables en matière de consommation. Ce projet, une réalisation de l’Initiative canadienne de recherche en abus de substances (ICRAS), est financé par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). La version française a été rédigée en collaboration avec l’Équipe cannabis, Direction régionale de santé publique du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal.


Le cannabis et la santé

La consommation de cannabis est un choix personnel, mais peut avoir des effets à court et à long terme sur votre santé. En plus de nuire aux fonctions cognitives, à la coordination et au contrôle des mouvements, le cannabis augmente le risque d’accidents, de blessures, de troubles de la reproduction et de problèmes de santé mentale, y compris la dépendance. Fumer du cannabis accroît aussi les risques de problèmes pulmonaires.

Votre consommation de cannabis et votre entourage

RGardez à l’esprit que votre consommation de cannabis peut aussi avoir des conséquences néfastes pour votre entourage. Soyez respectueux de la santé et des préférences des autres lorsque vous en consommez.

En cas d’apparition de problèmes

SChez certaines personnes, la consommation de cannabis peut devenir problématique et les mener à la dépendance. N’hésitez pas à demander de l’aide si vous pensez en avoir besoin pour contrôler votre consommation, si vous éprouvez des symptômes de sevrage ou si votre consommation affecte votre travail, vos études ou votre vie sociale et familiale. Vous pouvez trouver de l’aide en ligne, auprès d’un médecin ou auprès d’un autre professionnel de la santé.


10 FAÇONS de réduire les risques pour votre santé quand vous consommez du cannabis

  1. Sachez que toute forme de cannabis présente des risques pour la santé. La seule manière d’éviter tout risque, c’est de ne pas en consommer. Si vous choisissez de consommer du cannabis, réduisez les risques pour votre santé en respectant les recommandations suivantes.
     
  2. Plus jeune vous commencerez à en consommer, plus vous augmenterez vos risques de problèmes de santé graves. Les adolescents, en particulier ceux de moins de 16 ans, devraient repousser le moment de leur première consommation de cannabis le plus longtemps possible. Retardez le plus longtemps possible le moment de votre première consommation de cannabis pour diminuer le risque de problèmes de santé reliés à cette substance.
     
  3. Un produit de cannabis qui est puissant ou concentré est plus nocif pour votre santé. En consommant des produits à haute teneur en tétrahydrocannabinol (THC), principal ingrédient psychoactif du cannabis, vous devenez plus vulnérable à l’apparition de problèmes graves, tels que la dépendance ou d’autres troubles de santé mentale. Le cannabidiol (CBD), autre ingrédient du cannabis, module certains des effets psychoactifs du THC. Si vous choisissez de consommer, optez pour des produits moins puissants, c’est-à-dire à plus faible teneur en THC ou qui contiennent une proportion plus élevée de CBD par rapport au THC.
     
  4. Évitez les cannabinoïdes synthétiques. La plupart d’entre eux sont plus puissants et plus dangereux que le cannabis naturel. K2 et Spice en sont des exemples. Leur consommation peut entraîner de graves problèmes de santé, comme des convulsions, des troubles du rythme cardiaque, des hallucinations et, dans de rares cas, la mort.
     
  5. Fumer du cannabis brûlé (dans un joint par exemple) est le mode de consommation le plus nocif parce qu’il touche directement les poumons. D’autres options sont moins dommageables pour les poumons, comme la vaporisation et l’ingestion d’aliments contenant du cannabis, mais gardez à l’esprit qu’elles ne sont pas non plus sans risque.
     
  6. Si vous décidez de fumer du cannabis, évitez de prendre de grandes bouffées ou de retenir votre respiration. Ces pratiques d’inhalation augmentent la quantité de substances toxiques absorbée par les poumons et le corps, et peuvent entraîner des problèmes pulmonaires.
     
  7. Plus fréquemment vous consommez du cannabis, plus vous courez le risque de problèmes de santé, surtout si vous en consommez chaque jour ou presque. Limiter votre consommation à un usage occasionnel au plus, par exemple une fois par semaine ou le week-end, est une bonne façon de réduire les risques pour votre santé. Essayez autant que possible de limiter votre usage du cannabis.
     
  8. Le cannabis réduit votre capacité à conduire un véhicule ou à faire fonctionner des machines. Ne faites pas ces activités après avoir consommé du cannabis et tant que vous en ressentez les effets. Ces effets durent généralement au moins six heures, mais ce temps varie d’une personne à l’autre et selon le produit utilisé. La prise conjointe de cannabis et d’alcool affaiblit encore plus vos facultés. Évitez cette combinaison avant de conduire ou de vous servir de tout type de machinerie.
     
  9. Certaines personnes sont plus vulnérables à l’apparition de problèmes de santé liés à la consommation de cannabis. Évitez de consommer du cannabis si vous avez des antécédents personnels ou familiaux de psychose ou de problèmes liés à l’utilisation d’une substance. Les femmes enceintes devraient aussi l’éviter complètement.
     
  10. Évitez de combiner les comportements à risque décrits ci-dessus. Lorsque vous prenez du cannabis, plus vous cumulez de risques, plus vous risquez de faire du tort à votre santé.

Notez que ces recommandations visent principalement l’usage non thérapeutique du cannabis.

Télécharger le fichier PDF

Liens rapides

 

Communiqués de presse

Fils Twitter