DrinkSense logo  GameSense logo

Consommation d’alcool à faible risque

Directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada 

Certainement, vous pouvez vous permettre quelques verres, et si vous suivez les Directives de consommation d’alcool à faible risque du Canada, vous pouvez créer un style de vie qui inclut l’alcool, des jours où vous ne buvez pas et un équilibre général. Si vous voulez vous sentir bien reposé le matin, et avoir plus d’énergie pendant la journée, suivez les Directives de consommation d’alcool à faible risque qui vous aidera à obtenir les résultats que vous souhaitez.

Les Directives de consommation d’alcool à faible risque, basées sur des données scientifiques probantes, ont été élaborées par des experts pour aider les adultes à réduire les risques pour la santé et la sécurité associés à la consommation d’alcool. Les directives sont différentes pour les hommes et pour les femmes, parce que les hommes et les femmes ne tolèrent pas l’alcool de la même manière.


Pour les femmes : 2 consommations par jour (maximum), 3 consommations aux occasions spéciales, 10 consommations par semaine (maximum)

Pour les hommes : 3 consommations par jour (maximum), 4 consommations aux occasions spéciales,15 consommations par semaine (maximum)

Voici un coup d’œil rapide :

Même si le fait de suivre ces directives peut réduire les risques liés à la consommation de l’alcool, cela n’élimine pas complètement les risques. Une autre chose – les limites quotidiennes et hebdomadaires recommandées ne sont pas des cibles à atteindre. En fait, les directives recommandent d’avoir des journées sans alcool chaque semaine afin d’éviter de développer une habitude.

Obtenez les directives complètes   Constatez les effets de l’alcool sur le corps (en anglais)
 

 


Dégustez un cocktail sans alcool

Laissez de côté les courses à l’alcool, essayez de séparer les consommations – prenez une boisson non alcoolisée ou à faible teneur en alcool entre vos consommations alcoolisées.

Pourquoi ne pas préparer un cocktail sans alcool pour séparer les consommations? Jetez un coup d’œil à ces vidéos pour de délicieuses recettes et des instructions étape par étape :

Belle Bellini

Belle Bellini │ Recette et instructions

Crème aux pommes caramel

Crème aux pommes caramel │ Recette et instructions

Limonade aux fraises et au basilica

Limonade aux fraises et au basilic │ Recette et instructions

 


Qu’est-ce qu’un verre standard?

Notre conception de ce que constitue un verre peut varier énormément. Un barman qui utilise un verre de mesure d’alcool versera un verre d’un format très différent de celui de votre ami qui vient tout juste de brasser une quantité de margaritas. 

Pour respecter les Directives de consommation d’alcool à faible risque, vos verres doivent être standard. Un verre standard doit ressembler à ceci ::

Bièr: 12oz ou 341ml selon une teneur en alcool de 5%

Vin: 5oz ou 142ml selon une teneur en alcool de 12% 

Spiritueux: 1,5oz ou 43ml selon une teneur en alcool de 40%

Si vous êtes celui qui verse, relevez le défi du barman à domicile (en anglais) et voyez comment vos aptitudes sont à la hauteur lorsqu’il s’agit de servir un verre standard.
 

 


Toutes les boissons ne sont pas créées égales – Teneur en alcool

Même la quantité identique du même type de boisson pourrait dépasser un verre standard en raison de sa teneur en alcool. Prenez une bière, par exemple. La teneur en alcool peut varier de 1,1 à 11 pour cent et plus. Cela signifie que la même quantité de bière peut ou non être équivalente à un verre standard (17 ml d’alcool pur).

 

 

 X-TRA LÉGÈRE: 12oz/341ml | 1,1% - 2,5% alcool | 2,5% ~ 0,3oz/9ml alcool pur

 LÉGÈRE: 12oz/341ml | 2,6% - 4% alcool | 4% ~ 0,5oz/14ml alcool pur

 STANDARD: 12oz/341ml | 4,1% - 5,5% alcool | 5,5% ~ 0,7oz/19ml alcool pur

 FORTE:  12oz/341ml | 5,6% - 8,5% alcool | 8,5% ~ 0,1oz/29ml alcool pur

 X-TRA FORTE: 12oz/341ml | 8,6 % alcool+ | 11% ~ 1,3oz/38ml alcool pur

 


Des faits concrets sur l’alcool – Mythes et faits

 

Il y a beaucoup de renseignements disponibles sur la consommation d’alcool. Certains sont exacts, d’autres ne le sont pas autant. Vous trouverez ici quelques mythes courants sur l’alcool… et les faits.

Fait : Vous pensez cela en raison de tous les mélanges, mais un verre standard comporte la même teneur en alcool, qu’il s’agisse de vin, de bière ou de spiritueux.
Fait : Seul le temps peut dissiper les effets de l’alcool, parce que c’est ce dont votre corps a besoin pour se débarrasser de l’alcool. Si vous essayez une douche ou un café, le seul résultat que vous obtiendrez, c’est d’être mouillé,tendu et perdu.
Fait : Il s’agit définitivement d’un mythe. Les femmes ont moins de fluides dans leur corps. Par conséquent, lorsqu’elles boivent, la concentration d’alcool dans leur sang est supérieure. Elles sentiront l’effet de l’alcool plus rapidement et pendant plus longtemps. Les femmes sont aussi plus susceptibles de souffrir plus tôt de problèmes de santé à long terme en lien avec l’alcool que les hommes
Fait : Ces frites mangées à 3 h pourraient sembler une bonne idée, si cela était vrai, mais ce n’est pas le cas. Même si la nourriture ralentit l’absorption de l’alcool par le corps, vous vous enivrerez quand même, mais pas aussi vite.
Fait : Vous aimez les boissons pétillantes? Voici quelque chose à considérer. Les panachés, le vin mousseux et les cocktails avec du soda mousse pénètrent dans le sang plus rapidement que les boissons sans gaz. Cela signifie que si vos boissons sont pétillantes, vous sentirez plus rapidement les effets de l’alcool.
Fait : Le simple fait, c’est que vous pouvez vous enivrer si vous buvez. Le type d’alcool ne fait pas de différence – peu importe quelle sorte, n’importe quelle combinaison a un effet sur vous selon sa teneur en alcool.
Fait : L’âge peut procurer la sagesse, mais pas une plus grande tolérance à l’alcool. Au fur et à mesure que l’on vieillit, nos corps traitent l’alcool moins rapidement et ils peuvent donc devenir plus sensibles à ses effets. D’autre part, cela peut avoir un effet sur le développement physique et mental des adolescents et des jeunes adultes.

 


Gardons le caractère social – Consommons l’alcool en respectant les Directives

Vous cherchez des façons de respecter les limites que prescrivent les Directives de consommation d’alcool à faible risque? Voici quelques conseils utiles qui peuvent aider.

 Mangez pendant que vous buvez.
Prenez des collations fréquentes, avant et après avoir bu, afin de ralentir la vitesse à laquelle votre corps absorbera l’alcool consommé. Votre estomac vous en remerciera le lendemain matin. (Votre tête aussi, probablement)

 Le format standard d’un verre est important. 
Qui a dit it que la taille n’était pas importante? Limitez-vous à une quantité standard et refusez lorsqu’on vous en offre plus si bien que de cette façon, vous savez exactement quelle quantité vous buvez.

 L’eau est votre amie. 
Buvez plus... d’eau. L’alcool vous déshydrate. Essayez un verre d’eau entre chaque verre d’alcool.

 Sirotez lentement et savourez. 
Siffler une bouteille ou un verre est pour les amateurs. Sirotez lentement et savourez. Dégustez l’arôme de votre vin et la saveur de ce single malt. Et si vous avez quelques jours sans alcool chaque semaine, comme le recommandent les Directives, il se pourrait fort bien que vous ayez des fonds supplémentaires pour une petite folie en achetant quelques produits de spécialité.

 Choisissez des mélanges sans caféine.
Envisagez de passer votre tour lorsqu’on vous offre de l’alcool mélangé à des boissons énergisantes, tout spécialement celles qui ont été mélangées à la main, parce qu’elles contiennent habituellement plus de caféine que les boissons mélangées préalablement. Pourquoi? Parce que la caféine dans les boissons énergisantes peut masquer les effets de l’alcool – vous pourriez en arriver à ne pas vous sentir ivre, mais vous l’êtes en fait.

 


Mélanger l’alcool et le cannabis

L’alcool et le cannabis peuvent avoir l’apparence de produits semblables en ce qui concerne leur capacité à fournir une expérience relaxante; toutefois, mélanger ces produits peut présenter un risque pour les consommateurs. Lorsque le cannabis et l’alcool sont mélangés, ou utilisés dans une même période, les effets peuvent être imprévisibles. Pour les consommateurs de ces produits, ce mélange peut occasionner ce qui suit :

  • Un affaiblissement accru et imprévisible des facultés et une intensification des effets secondaires.
  • Un risque accru de subir des méfaits à court terme, y compris des blessures, un manque de jugement ou pire.
  • Un risque accru de nausée ou de vomissement et des niveaux de déshydratation potentiellement dangereux. L’alcool peut agir comme un diurétique et le cannabis a le potentiel d’exacerber cet effet, ce qui entraîne un risque accru de déshydratation.  

 

Liens rapides

 

Communiqués de presse

Fils Twitter